Tourisme et patrimoine

François BERNES-CAMBOT

François Bernès-Cambot est né le 19 juillet 1901 à Pau. Enfant de Livron où son père exploite une scierie, il s’engage à 19 ans dans les troupes coloniales. En 1924, il est désigné pour servir au Maroc et rejoint la 8ème Compagnie du 1er Régiment de Tirailleurs Sénégalais.
Il est alors affecté au commandement  d’une fortification isolée, Bibane, dominant la vallée de l’Ouergha, secteur stratégique qui protège l’accès aux villes de Tafrant et Fès. Avec des effectifs faibles ( 3 gradés européens et 25 tirailleurs sénégalais), il subira 51 jours de siège ininterrompu. Le 13 mai 1925, les effectifs sont portés à 56 hommes.
Bernès-Cambot sera blessé deux fois, il refusera d’être évacué. Le 5 juin 1925, il trouvera la mort lors de l’assaut final de 2000 rifains.
Son corps relevé lors de l’offensive française de septembre est inhumé au cimetière de Livron aux côté de ses deux frères. Une rue de Pau porte son nom, ainsi qu’une promotion de l’Ecole des sous-officiers de Saint-Maixent.
Le sculpteur béarnais Ernest  GABARD a  immortalisé dans la fonte le Sergent Chef François BERNES- CAMBOT et ses tirailleurs Sénégalais. Ce monument remarquable a été inauguré à Livron le 25 septembre 1927.
Dans les années 30, un autre monument a été inauguré au Maroc sur les lieux du drame.
Un document relatif au monument érigé à Livron a été réalisé par le service départemental des Pyrénées-Atlantiques de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre. Il est disponible en mairie.